Travailler et entreprendre la rénovation de meubles : pas facile de concilier les deux. Redonner une allure à un ou des meubles prend forcément du temps. Je suis arrivée à bout d'un banc d'écolier, de la sellette et de la chaise. Pour redonner une seconde vie au banc, décapage du fer pour le piètement et du bois pour l'assise ont été nécessaires. J'ai choisi de peindre le fer en marron "craquelé" et de traiter le bois avec un mélange d'essence de térébenthine et d'huile de lin, puis j'ai peint le bois avec une lasure blanche naturelle que j'ai légèrement essuyée. Lorsque la lasure a été bien sèche j'ai ciré le bois et lustré après séchage. J'aime l'irrégularité de la teinte. Cela se marie bien avec le piètement marron.

BancR_nov_Sept2010

J'ai peint la chaise avec la lasure naturelle blanche. Pour laisser apparaître le bois, il faut peindre en une seule couche. Le dessus de chaise étant amovible, je peux changer le tissu. J'ai choisi de ne pas faire de finition pour avoir le loisir de changer le look. Deux chaises en bois des années 50 avec le dessus en "sky" rouge en très bon état attendent d'étre nettoyée et rénover. Toutes ces chaises accompagneront une table en bois ayant appartenu à ma grand-mère et qui est installée sur ma terrasse couverte. Petit à petit, je bannis le plastique de jardin. Autrefois, les repas de famille à la campagne avaient lieu à l'extérieur sous des arbres, au moyen de tables et de chaises en bois. Retrouver cet esprit de campagne me plait beaucoup.

ChaiseR_nov_eSept2010

La sellette a retrouvé une autre allure. J'ai choisi de traiter le bois avec un mélange d'essence de térébenthiene et d'huile de lin en deux couches (la deuxième couche était plus marquée par l'huile de lin), puis j'ai ciré et lustré. Je regrette un peu car l'huile de lin a fait ressortir la couleur plutôt "rouge" du bois.

SeletteR_nov_eSept2010